6 mois sans clope

6 mois jour pour jour que j’ai acheté ma cigarette électronique et que je n’ai pas fumé de cigarette. Petit bilan perso, technique, moral, avantages, inconvénients…

Comment c’est arrivé ?

Plus ou moins par hasard. Je me disais que je devrais arrêter de fumer un jour ou l’autre mais il n’y avait pas d’urgence. J’avais testé une fois les pastilles à sucer à la nicotine mais ça ne remplace en rien la clope : la nicotine “pique”. Quand on suce un bonbon à la nicotine, on a soit un picotement désagréable dans la bouche (et, je suppose, des irritations à force), soit des picotements dans le ventre qui m’ont donné l’impression d’être en pleine gastro…

Un jour, en allant à Paris, j’ai consulté l’article de Wikipedia sur la cigarette électronique pour voir quels étaient les dangers de ces liquides. Ce que j’y ai trouvé m’a plutôt rassuré. Le soir même, je suis allé acheter ma première e-clope et, après quelques ajustements, j’ai pu arrêter de fumer.

Mais je suis encore accro à la nicotine

L’e-cigarette permet d’arrêter de respirer des fumées issues de la combustion du tabac. C’est à dire du tabac brûlé (à plusieurs centaines de degrés ce qui génère des goudrons et des tas de fumées toxiques). Le vapotage consiste à chauffer à environ 50° un liquide pour aspirer de la vapeur (d’eau essentiellement).

Ce n’est pas inoffensif, je continue à remplir mon corps de nicotine mais c’est à peu près le seul poison chimique que j’inhale et je ne remplis plus mes poumons d’une crasse noire et vraiment dangereuse. Donc je considère que j’ai arrêté de fumer.

Cette mise au point faite, j’ajoute que j’ai arrêté de fumer avec le sourire et c’est ça que je trouve vraiment positif. Pas de prise de poids, pas de mauvaise humeur (enfin pas plus que d’habitude), pas de substitution… En plus, chose importante pour moi, j’ai toujours le plaisir de voir la fumée, de faire des ronds… Pas de remords si la tentation de “tirer une taf” me prend (ça me dégoûte aujourd’hui).

Quelques ajustements…

Je concède que j’ai dû chercher un peu, notamment dans les liquides, avant de trouver des goûts dont je ne me lasse pas au bout de quelques jours…

IMG_20131228_140507

Difficile donc de trouver ça “économique” pour le moment 🙂

Matos

Batteries

Je n’en ai pas testé beaucoup. J’ai deux petites eGo-T double intensité (aucun intérêt) et une plus grande avec chargeur mini USB à l’arrière ce qui permet de vapoter pendant la recharge et ça évite de dévisser les clearos à chaque fois donc je resterai sur ce principe quand il faudra renouveler.

Clearomizers

J’ai commencé avec les StarDust : qui fuient, qui glougloutent, dont les mèches ne sont pas changeables… je ne m’étends pas.

Ensuite je suis passé aux EVOD BCC dont j’ai longtemps été content. Chiants à recharger, risque de dévisser la mauvaise partie, fumée assez chaude, dessèchent la gorge, se bouchent assez vite même en changeant les mèches.

Aujourd’hui, j’utilise exclusivement des Mini BCC qui, hormis quelques remontées de liquide et une certaine fragilité sont ce que j’ai trouvé de mieux.

Liquides

Vincent dans les vappes (français)

Arômes naturels assez réussis dans l’ensemble. Mon préféré (et le seul que je rachète encore) est le pruneau, très original et on ne s’en lasse pas vite. Le citron fait un peu chimique, la mirabelle est proche du pruneau en moins bonne, la pistache est pas mal du tout mais on s’en lasse vite. La poire est très bonne, j’y reviendrai peut-être.

Flavour art (Italien)

Mes premiers coups de cœur : le Maxx Blend que je vapote encore tous les jours (proche du tabac à rouler avec une pointe de pain d’épice) et le Royal, de moins en moins mais a longtemps été mon préféré (en fait, moins depuis que j’utilise les mini-BCC et que j’ai trouvé mon parfum préféré). La noisette est bonne mais ne vaut pas celle d’Alfaliquide.

D-lice (UK ?)

On en entend beaucoup de bien… Je suis resté sur ma faim. Goûts très chimiques, pas très fins, vraiment bof.

Liquideo

Je n’en ai goûté qu’un : le Coco et il est très réussi. C’est vite écœurant mais j’y reviens de temps en temps.

Halo (US)

La “star”. J’en ai essayé plusieurs, je leur trouve à peu près tous un parfum en commun que je n’aime pas. Des goûts très forts (cacahuète, biscuit…). Vraiment je déteste. Je garde juste un sub-zero qui a un goût de Stimorol mais je m’en passerai très bien quand le flacon sera fini.

Alfaliquide (français)

Le plus distribué en France, le plus inégal. Mon préféré (toutes marques confondes) est le Stockholm suivi de près par le Séoul (parfums d’oranges, à goûter absolument). Leur Menthe-eucalyptus est assez exceptionnelle aussi (en dilution de nicotine élevée pour sentir la fraîcheur)

Recommandations

  • Goûter, plein de trucs, notamment chez les copains. Les liquides ne rendent pas pareil selon le clearomizer utilisé.
  • Chercher la diversité, oser les parfums qui peuvent sembler bizarre (j’ai goûté un “muguet” -vraiment dégueu-, de la pomme qui a un goût de cerise, je vapote régulièrement un “pruneau”).

Inconvénients

  • ça reste chiant à remplir : les liquides sont gras, coulent toujours un peu d’un côté ou de l’autre ; mouchoirs et papier absorbant restent indispensables
  • même les mini-BCC glougloutent (rarement) ou font remonter du liquide

Conclusion provisoire

J’écris cet article tant que ma conversion est encore assez fraîche, pour ne pas oublier mes premières impressions. J’y reviendrai dans quelques temps.

4 réflexions sur « 6 mois sans clope »

  1. J’aimerais être au tiers de ta conversion récente 🙂

    J’avoue qu’au début, j’étais réticent aux cigarettes électroniques (certainement à cause de l’effet de mode), mais quand je vois l’argent dépensé pour les clopes (même les roulées), le tabagisme passif et comment je crache mes poumons au moindre petit match de basket… Et même si elles ne sont pas inoffensives, elles restent moins toxiques que les vraies clopes

    Donc merci pour ce petit bilan. Même si certains termes sont assez obscurs pour un néophyte 🙂

    • J’imagine que tu parles des “clearomizers”… C’est vrai, j’aurais pu (dû ?) détailler un peu plus la constitution d’une e-clope. C’est vraiment le message de quelqu’un qui a basculé depuis un petit moment déjà. C’est dur de se remettre dans le bain de l’époque.
      Merci de ton encouragement.

  2. Bravo pour l’arrêt du tabac ! D’après ce que j’ai pu lire, avant de te mettre à vapoter tu fumais des roulées, tabac blond je suppose ? Aurais-tu une suggestion pour quelqu’un qui fume des Gitanes ? En fait je voudrais offrir une cigarette électronique à mon papa et donc j’ai lu avec grand intérêt le descriptif de tes essais en la matière… Merci donc pour ce billet qui m’aide à y voir un peu clair dans ce nouveau monde…

    • Merci de ton message Marie-Georges. Et non, avant d’arrêter, je fumais des chesterfield filtre depuis des années 🙂

      Pour essayer de répondre à ta question, je crains de ne pas t’être d’une grande utilité mais je vais faire de mon mieux.

      D’abord, je peux me tromper, mais je crois que les fumeurs de gitanes sont les plus durs à convertir (pas de bol 🙂 ) ils sont très attachés aux plaisirs de la vraie clope : s’arracher la gorge, l’odeur très forte du tabac brun, le rituel…

      Déjà, je commencerais par te recommander le dosage le plus fort, au moins pour commencer (entre 16 et 20mg/ml de nicotine selon les marques). Essentiellement, le dosage fort procure le picotement de la gorge (qu’on appelle le “hit”) auquel ton papa est habitué.

      Ensuite, il faut trouver la bonne “clope”. Je te fais 2 suggestions, à toi de voir celle qui peut le mieux correspondre à ton père :

      1) si tu penses qu’il est prêt à passer à l’e-cigarette (s’il en a déjà parlé, s’il ne trouve pas ça “ridicule”, s’il a déjà des amis qui s’y sont mis…) tu peux tenter un “EVOD BCC” comme clearomizer : ça fait une vapeur chaude qui dessèche un peu la gorge mais qui exalte bien tous les parfums. Comme batterie, fais-toi conseiller par un vendeur en fonction de la consommation de ton père (s’il fume clope sur clope, prends-lui une batterie qui lui tiendra la journée).

      2) il existe des alternatives un peu plus chères mais qui, du point de vue du “look”, peuvent être intéressantes, notamment chez quelqu’un qui n’est pas “prêt”. Je pense à des pipes électroniques. C’est le même principe (un liquide chauffé par une résistance) mais ce sont de très beaux objets, qui sortent de l’ordinaire, qui donnent une posture plus “mature”. Pas sûr que ce soit adapté dans ton cas mais je te recommande de jeter un œil.

      Enfin, pour le liquide, c’est le plus difficile, surtout de choisir pour quelqu’un d’autre. Vise des imitations de tabacs bruns (oublie les marques qui sont spécialisées dans les parfums acidulés comme “Vincent dans les vapes”) mais pas seulement : il y a des imitations de tabacs “cigares” par exemple qui ne sont pas incommodants pour l’entourage et qui procurent des plaisirs qui peuvent plaire aux fumeurs de tabacs bruns.

      L’idéal serait que tu repères une boutique qui propose plusieurs marques de liquides (en général les boutiques n’ont qu’une seule marque) et d’embarquer ton papa pour qu’il choisisse lui-même 2 ou 3 liquides (parce-que c’est difficile de choisir immédiatement un substitut). N’hésite pas à lui faire goûter des trucs différents. Les vendeurs sont généralement ouverts. Si tu es sur Tours (c’est peu probable mais sait-on jamais) fonce chez “Nuage d’Orient”, ils sont adorables et de très bon conseil. Et c’est super sympa d’y aller avec sa fille, crois-moi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *